mardi 30 juin 2015

À L'OMBRE DES... ARBRES.


- Robert, passe la première et avance… STOP ! Recule pour voir… STOP ! Marche avant… vas-y… STOP ! Un petit coup de marche arrière… pas trop… STOP ! Avance un peu… STOP ! Recule… STOP ! En avant… STOP ! Et en arrière… STOP ! Et repars en avant… STOP ! Et à reculons… STOP ! Et...
- Dis Polette je ne l’ai toujours pas évité la branche d’acacia ?
- Chut ! Avance encore un peu… stop ! Recule… 



mercredi 24 juin 2015

DE L' AUTRE CÔTÉ.


- Robert, j'ai trouvé le point de symétrie...
- Le point de symétrie de quoi Morice ?
- ...de tout Robert, absolument tout !

FEMME OBJET 2.


- Femme objet, femme objet… je ne t’ai jamais vu t’allumer quand même… alors une femme objet qui ne sert à rien… c’est plus encombrant qu’autre chose… TU VEUX QUE JE TE CHANGE L'AMPOULE POLETTE ?
- Je ne suis pas sourde Robert !
- Excuse-moi Polette, mais comme je ne vois pas si tu m'entends...



FEMME OBJET 1.


Femme objet, femme objet… Service à thé ?… Table basse ?... Peau de bête devant la cheminée ?... La femme on la devine, mais l’objet c’est un casse-tête…


À VÉRIFIER.


- Tu as encore trop rempli la baignoire Polette, j’ai horreur de prendre mon bain quand je n’ai pas pied... As-tu bouché la bonde au moins ?...

dimanche 21 juin 2015

VUE DE DESSOUS...


- Vu d’ici, tu as de grands pieds, c’est vrai, mais Polette, peu de gens ont la possibilité de te voir de dessous, aussi ne te complexe pas inutilement quant à la grandeur de tes pieds… et tu as les bras longs… effectivement, je ne peux pas te contredire… et les jambes rétrécies, voir courtes ce qui te descend le cul assez bas et le plisse particulièrement… ce n’est pas faux… et ta tête… on ne la voit pas… c’est plutôt positif si on ne la voit pas, on ne pourra pas lui trouver de défauts… tu es atroce vue de dessous ?... Mais quelle importance, puisque on ne te reconnaît pas… On ne sait jamais ?… Et bien on dira, si quelqu’un te voit « Mais pas du tout, ce n’est pas du tout Polette vue de dessous ! »… Et si on nous demande qui sait ?... On dira qu’on ne sait pas qui c’est, mais alors pas du tout, qu’on n’en a pas la moindre idée… et on rajoutera pour les convaincre  « Et qu’est-ce qu’elle a de grands pieds cette personne vue de dessous…  et les bras longs… et les jambes rétrécies et le cul bas et plissé… et une tête ridicule ! On ne peut pas dire le contraire, ça saute à la figure ! »… Mais oui ils vont nous croire, tu penses... ils voient aussi bien que nous !...


MAIS POURQUOI ?


On ne sait toujours pas pourquoi Robert a choisi la haie de thuyas… Le tapis du salon était sans doute trop dans le salon, la descente de lit descendait trop du lit et le paillasson était trop… Mais pourquoi la haie de thuyas ?... Pourquoi a-t-il choisi la haie de thuyas ?...  Je connais Robert sur le bout des doigts, par cœur, Robert ne fait jamais rien sans raisons, je le connais trop… Mais pourquoi la haie de thuyas ?

samedi 20 juin 2015

CE N'EST PAS CROYABLE.


- Robert, ce n'est pas du tout ce que tu crois, parce que si c'était ce que tu crois, tu ne me croirais pas...

LE TRICOTIN À GUIBOLES.


Le tricotin à guiboles, est un ustensile dit "de loisir", il suffit d'emmancher le tricotin, de le tortiller dans le sens qu'il faut, sans se tromper de sens sinon ça ne marche pas, et on le ramène chez le marchand, et on n'est pas content, et le marchand non plus, et on fait croire à tout le monde que le tricotin à guiboles ne sert à rien par qu'il ne marche pas ! 
Alors on ne va pas se tromper de sens ! Donc, on le tortille jusqu'à un point dit "de butée" dans le bon sens, et on lâche tout d'un seul coup, alors le tricotin à guiboles entortille les guiboles à toute allure, la photo est prise à vitesse réelle pour que vous vous rendiez bien compte de l'effet produit... Et on rit d'un rire dit "de détente"... Et après on se met à plusieurs pour démêler les guiboles... Ça prend bien la soirée et c'est toujours ça de gagner sur le reste du temps où on s'emmerde, mais qu'est-ce qu'on s'emmerde...