samedi 4 avril 2015

LE TEMPS PASSE ET L'ÉTERNITÉ APPROCHE.


- Je resterai là, l'éternité entière, sage, immobile et pâle à caresser le mur où naissent et s'évaporent les amoureux de Peynet... 
- Je m'interroge Polette, vais-je t'attendre ?
- Plus que l'éternité moins 87 ans Robert...
- Déjà ?




4 commentaires:

  1. Polette tu me ferais pas une petite crise de complexe de Pénélope ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite crise....une grosse, très grosse crise...

      Supprimer
  2. si tu as mieux à faire Robert, je te gène pas !!!! va

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles... Robert ne peux pas vivre sans sa Polette !

      Supprimer