mercredi 1 avril 2015

TABARNAK !


Encore, un chasseur Ouatouais mort de faim...
Suite à la mode des lunettes de soleil lancée par une brebis pyrénéenne à son retour de croisière, les loups meurent de faim. L’incognito des troupeaux dépite leurs prédateurs qui ne reconnaissent plus leur pâture... La Ligue de Protection des Dindons Sauvages de l’Ouatouais inspirée par le phénomène français a équipé ses volatils de lunettes noires pour les soustraire à l’acharnement des chasseurs Québécois. Mais les propos du Chasseur Robert, tireur de dindons sauvages, se révèlent inquiétants, l’initiative prise par la Ligue semble déborder de son cadre initial :
«  Encore un chasseur Ouatouais mort de faim... On ne fait plus la différence entre un dindon sauvage et un ours canadien, dans le doute on s'abstient, il est très mal vu de ne pas servir de dinde fourrée pour l’Action de Grâce...  C’est la tradition... résultat, on meurt de faim… » .
Mais suite à la prolifération ingérable de dindons sauvages dont l’appétit décime des colonies entières de lombrics communs, les pêcheurs de l’Ouatouais contraints à la pêche au gourdin, se sont réunis en association. Pêcheur Robert, un autre, également pêcheur représentant, explique leur revendication : 
« Le gourdin bousille le poisson, il a une sacrément sale gueule quand on le met à table, il faut revenir à la pêche au lombric, c'est plus humain … » .
Réunis en séance extraordinaire, les membres motivés de l’Association ont voté le port obligatoire de verres solaires hautes protection à tous les vers de terre pour les soustraire à la voracité des dindons grâce à un anonymat visible… Malheureusement, les chasseurs familiarisés aux montures noires comme étant désormais le signe de reconnaissance du dindon sauvage, flinguent à vau-l'eau le lombric commun à lunettes, par inadvertance…
« Vole pas beaucoup le dindon en ce moment !  » Avoue le chasseur Morice, pris en flagrant délit, la besace remplie de vers perforés à la grenaille… Après 3 heures d’interrogatoire introspectif à la lumière vive dans les yeux sans lunettes, il avouera avoir revendu les lunettes des lombrics aux ours canadiens qui se tapent depuis des saumons à l’oseille sur les terrasses des restaurants sans attirer l’attention.
Le représentant en chef des Ouatouais de l’ Ouatouais ne souhaitant pas développer davantage la problématique a juste dit « On ne sait plus qui est qui… » Mais il portait des lunettes noires… Et la question se pose en ces termes : Était-ce bien lui ?


6 commentaires:

  1. Sale histoire pour les lombrics que ces dindons dodus lunettés de noirs ...le saumon ne résistera pas au premier avril foi d'ours Ouatouais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Confus tout ça....confus, confus, confus....

      Supprimer
  2. on va plus avoir de saumon pour dimanche, si personne ne les a doter de lunettes noires pour échapper aux ours !!
    t'as déconné Morice !!!!!!!! pfffffff

    RépondreSupprimer
  3. la chèvre c'est à coté !!
    va voir Robert se rince l'oeil

    RépondreSupprimer