mardi 25 août 2015

SUSCEPTIBILITÉ QUAND TU NOUS TIENS.


- Il va sans dire que si on m’avait proposé d’être un batracien, j’aurais refusé… sans hésitation... j’aurais été malgré tout extrêmement touché par la considération octroyée…  j’aurais surement formulé avec précision les raisons de mon choix avec égard et courtoisie… j’aurais même accepté une période d’essai allant de quelques heures à une journée entière, nuit comprise, pour éradiquer tous doutes superflus afin de ne pas générer de contrariété équivoque… et quoiqu’il en soit j’aurais remercié plutôt deux fois qu’une, absolument, évidemment...  MAIS  MERDE ! On ne m’a même pas demandé mon avis !


7 commentaires:

  1. tu es très joli comme ça , on t'as pas loupé.
    tu aurais fait quoi en batracien avec de si belles oreilles ? ridicule !! non non ces oreilles là , ça ne va qu'aux lapins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un point de vue auriculaire... il n'y a pas photo !

      Supprimer
  2. Mon petit lapin faut pas être contrarié pour si peu tu ne risques pas qu'on se contente de tes cuisses avec une persillade, finir en civet et régaler son monde, de voir Polette heureuse ça c'est une belle fin ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des cuisses de grenouilles grosses comme des cuisses de lapin... ça ne doit être plus rapide à manger !

      Supprimer
  3. Moi pareil..! On ne m'a pas demandé mon avis alors je fais avec ce que je suis, difficilement plus qu'agréablement. Des fois, j'aimerais être épilé des pieds à la tête et le vice-versa...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'a demandé l'avis à personne... alors on fait un peu ce qu'on peut avec ce qu'on a... donc toi, c'est un problème de pilosité ?

      Supprimer
  4. To be batracien or to be lapin ? Cette question est sans ou... au poil, iseunetite ? !

    RépondreSupprimer