jeudi 7 mai 2015

LEÇON DE CHOSES ET D'AUTRES.



Robert et Morice enseigne à leur élève, le fils de la voisine, la posture dite du déplacement déambulatoire sans intérêt, ni objectif d’importance remarquable sur trottoir à tendance désertique et ensoleillé, ce qui rend la leçon plutôt agréable. Demain ils travailleront sur l’inclinaison adéquate du buste à adopter lors de la découverte de pognon maladroitement égaré sur la chaussée d’un lieu à fréquentation modéré à intense, ainsi que le rictus d’une neutralité ostentatoire qui devra supplanter, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, la moue étonnée et déplorablement compromettante, insufflée par imprégnation forcenée à coups de truelle, par un père, aussi mari de la voisine, maçon certes, et d’un intérêt redoutable pour le pognon facile… mais que peut-on y faire ? Une pré-épreuve préparatoire aura lieu dans le garage de Robert, avec Morice dans le rôle du passant témoin gênant. Il s’agira de l'apprentissage d' une batterie de subterfuges tendant à la récupération du pognon dans une discrétion absolue. Merci de prévoir l’accoutrement adéquat, chaussure de gymnastique et survêtement à élastique indécis et brouillon qui vous fait le cul mou, en prévision d’exercices d’assouplissement qui viendront étayer les techniques innovantes de récupération d’objets plutôt bas… dont les « Choppe-moi le, avant de choir ! », « Mais regarde-moi ça le gros plafonnier ! » et « C’est le premier qui l’a vu, qui l’a eu le premier ! » parmi les plus connues et reconnues… et ne négligez pas le point exclamatif, tout est dans la surprise… 



6 commentaires:

  1. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    hihihihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hahhahahhah... tu as le rire communicatif !

      Supprimer
  2. tu te baisses pour ramasser un centime d'euro ?

    CdD

    RépondreSupprimer
  3. mince il est où mon commentaire ? censuré ou merdé en validant ?

    RépondreSupprimer