dimanche 15 mars 2015

COURAGE FUYONS!


- Ce n’est pas la surprise qui m’anime... c’est le désir Robert, le désir... LE DÉSIR ROBERT... Robert !... ROBERT ?...
- Je ne suis pas là ! Et ne me cherche pas sous l'escalier je suis parti avec ! 
  

10 commentaires:

  1. Cours vite Robert !!!
    elle va te bouffer

    RépondreSupprimer
  2. Au secours Morisse sort moi de là. ..

    RépondreSupprimer
  3. Stop !!!!
    Pause !!!!
    Quinne !!!!
    Pouce !!!!

    Alors qu'apprend-on de ce trio ?

    Premierement, nous avons là un specimen de Polette qui veut sans doute faire passer l'envie à Robert de la défenestrer une nouvelle fois. Elle le fait à la mode mante religieuse, " je prends mon pied et je te devore tout cru Robert "
    Secondement nous avons un Robert qui n'excelle pas toujours, dans le : " je me fonds dans le décor ". Et pourtant nous avions vu une tentative de ton sur ton précedement, qui frolait la perfection. Oui mais voilà, sous l'effet du stress, ( et on peut comprendre que dans le cas présent Robert soit un tantinet sous pression ), Robert perd toutes strategies de camouflage au point de reveler sa cachette. Non je ne suis pas sous l'escalier dira -t-il, et là moi je dit
    IMBECILE ! Mon dieu Robert, tu est bête à bouffer du foin sur la tête de Polette.
    OHHHH et après tout c'est son problème.

    je concluerai par un tiercement.
    Donc tiercement, Morisse ( avec deux S ou un C, Morice ? ) ( et quand on dit deux S, Y'a-t-il un S à S pour signifier le pluriel ) donc Moritz est un pleutre doublé d'un salaud ( Ah ce n'est pas un Saint, Moritz ). Je le soupsonne fort par exemple, d'avoir aidé son Robert de copain dans la tentative de défenestration ratée, oui, puisque j'était là.

    OUF !!!!!

    M 81, qui ne met pas toujours un frein à ce qu'il dit

    RépondreSupprimer
  4. Ne modère pas, ne modère pas anonyme connu et reconnu, lâche le frein, la manivelle, perds les pédales, la tête...J'ADORE ÇA!...

    RépondreSupprimer
  5. je suis en roue libre Jane

    RépondreSupprimer
  6. Rien d'équivalent que la roue libre... c'est le printemps....presque...

    RépondreSupprimer
  7. Faut il encore une descente pour la roue libre !
    Mais c'est le printemps ou presque tu as raison !
    Alors OUF soyons fous.

    RépondreSupprimer